Lycée Paul Langevin
La réussite pour tous
Site de l'académie de Versailles

Accueil > Projets du lycée > Le théâtre à Langevin

Le théâtre à Langevin

Karima, Anissa, Sarah, Julie, Franceszka, Maria, Gaëlle ... tous sont en deuxième année de Bac Pro comptabilité, au lycée Paul Langevin. Avec leur classe, et grâce à leur professeur, Joris Castel, ils ont participé à une série d’ateliers, mis en place par la ville et animés par la compagnie "L’Art Mobile".

Par petits groupes de cinq, il ont fait des ateliers voix et mise en scène, autour du texte de Bertold Brecht "Homme pour homme". Ils ont ensuite assisté à la représentation des comédiens professionnels. Impressions.

Les élèves ont étudié les trois premières scènes de la pièce avec les comédiens de la compagnie. "Ils nous ont aidé à comprendre ce que Brecht voulait faire passer et nous ont aidé à jouer les scènes." Le travail sur la mise en scène leur a permis de "mieux comprendre les personnages, la manière de faire s’exprimer chacun d’entre eux". Un constat, énoncé par Anissa : "le travail de mise en scène est difficile, il faut contrôler plusieurs personnes, qui ne font pas toujours ce qu’on leur demande". Ce qu’ils ont constaté, aussi, c’est que dans un même groupe, chacun a sa façon de voir les personnages, à partir du même texte.

Des échanges à plusieurs niveaux

A la question : est-ce plus facile ou non, de travailler à partir d’un texte déjà écrit, Sarah répond oui, mais d’autres ne semblent pas d’accord." C’est plus facile de mettre en scène quand on a écrit le texte, on sait ce qu’on veut faire dire et comment." Tous s’accordent sur un point, néanmoins : il y a une différence entre ce qu’ils ont travaillé et ce qu’ils ont vu sur scène, lors de la représentation à la salle Gérard Philippe. Quant au travail de mise en voix, il a paru d’abord amusant, mais utile, aussi. Gaëlle : " les intervenantes nous ont appris à nous détendre et enlever le stress. On crie, on respire, on est tendu par un fil imaginaire". L’idée, c’est de faire le vide autour de soi. Et ça marche ? "ça dépend", répondent-ils presque en chœur. Mais ils reconnaissent aussi que "ça peut servir, avant les examens ou pendant les entretiens professionnels". Et puis aussi pour le spectacle de cirque moderne auquel ils vont participer en fin d’année.

Une stimulation réelle

Les ateliers de théâtre, ils les ont appréciés. Parce qu’ils leur ont appris des choses, fait rencontrer des comédiens et échanger avec eux. A la représentation, 100 élèves de Langevin étaient présents. Mais eux ont eu un échange vraiment particulier avec la troupe. "Après la représentation, on a partagé un moment privilégié avec les acteurs. Il y a eu un vrai dialogue, de vrais échanges avec eux. Ça n’aurait pas été possible s’il n’y avait pas eu d’ateliers". "Ils nous ont dit que nous étions le groupe le plus réceptif."

Reconnaissance, découverte, confiance, cohésion de groupe : voilà quelques-uns des changements constatés après les ateliers par Joris Castel. L’an dernier déjà, avec ce même professeur, ils s’étaient penchés sur Marivaux. "Avec Brecht, c’est parfois beaucoup plus familier !".

En guise de mot de fin, Joris Castel leur demande s’ils conseilleraient à la municipalité de continuer ces ateliers, ils répondent, d’une seule voix oui !

L.W.

Article paru dans le magazine municipal d’information "VOTREVUE" - mars 2009 - n°252

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Paul Langevin (Académie de Versailles)
Directeur de publication : Mme LE DONGE